Andernos Sport FC
"Le football pour toutes et pour tous"

Thibaud CLEMENT

Alors que ses copains d'école s'échangeaient des images Panini de stars de football, lui, travaillait déjà sa gestion de la "pression" en collectionnant des "sous-bock"... 
Sa "passion foot" s'est liée à celle de sa "passion buvette" faisant de lui un chef d'entreprise, un associé, comme sur le terrain où il œuvre pour sa défense sous l'œil bienveillant du master "Bandi". Même s’il excelle dans le "beer pong", il est arrivé cet été tout en humilité, respectueux et nul doute qu'il apportera toute sa générosité à l'équipe fanion. Thibaud Clément, c'est à toi...
1/ T'es qui et tu fais quoi dans la vie ?
Je m’appelle Thibaud Clément j’ai 24 ans, originaire de Lanton, je suis actuellement responsable comptes clés pour un labo pharmaceutique sur la Nouvelle Aquitaine. À côté de ça je fais du foot quand je ne suis pas blessé. J’ai par le passé eu une courte carrière de cascadeur dans les tramways bordelais mais une terrible chute m’a obligé à y mettre fin.
2/ Peux-tu nous rappeler ton parcours de “pousse-citrouille” ?
J’ai fait mes débuts pas très loin au CS Lantonnais, puis je suis parti à 15 ans jouer une saison à Biganos. La légende raconte que j’ai tenu la main à “Loubik” pour rentrer sur le terrain avant un match de Coupe de France (en tout cas c’est ce qu’il a envie de croire), puis j’ai continué à l’US Lège Cap-Ferret de 16 ans jusqu’à 23 ans, entraîné par notre désormais numéro 10, John Mey, la première saison ! Et me voilà à Andernos depuis cet été !
3/ Qu'est-ce qui a motivé ton arrivée à "Ander" ? 
Pour moi, le foot ne se résume pas qu’au terrain. L’environnement autour de l’équipe ainsi que l’entente au sein du groupe sont primordiaux. En plus de proposer un projet foot intéressant avec des ambitions et la volonté de développer du jeu, Romain et Bandi m’ont aussi proposé un projet club auquel je me suis directement identifié. Et je ne regrette pas du tout ce choix, car après quelques semaines je me suis vite senti super à l’aise au sein du groupe senior et avec l’ensemble des personnes du club. Il n’y a pas à dire la bière après l’entraînement ça soude vraiment un groupe surtout quand chacun prend du plaisir à boire de la “Top Budget”, tu sais que t’as une équipe de guerriers là !
4/ Malgré un recrutement de qualité les débuts en R3 ont été poussifs. Qu'est-ce qui a changé aujourd'hui ? 
D’un point de vue purement tactique, le système dans lequel on évolue a changé mais ce n’est pas ce qui explique ce changement, déjà il a fallu que chacun apprenne ou réapprenne a bien se connaître et que des automatismes se créent à nouveau car il y a pas mal de joueurs qui avaient déjà joué ensemble par le passé. Après, le vrai changement est intervenu au niveau de l’état d’esprit, notamment défensivement, on est largement mieux qu’en début de saison, quand on défend tous ensemble du début à la fin c’est plus facile de gagner ! Et enfin, on est passé de la “Kro” à la “Leffe Rituel” après l’entraînement. J’ai envie de croire que cela n’y est pas étranger non plus.
5/ C’est quoi ton poste de prédilection et c'est comment de jouer aux côtés de Bandiougou Tounkara ?
J’ai longtemps joué milieu défensif en jeunes puis j’ai découvert l’apéritif. J’avais plus le coffre, obligé de redescendre d’un cran, j’ai commencé à mettre du strap sur les crampons quand ils commençaient à s’éventrer et à porter une genouillère... Seul un stoppeur a l’ancienne a cette dégaine, là, mon sort était scellé je ne pouvais plus à nouveau jouer au milieu. 
C’est facile de jouer avec Bandi, grosse expérience à ce poste et au haut niveau. Et puis c’est pratique car il n’y a même pas besoin de l’encourager, quand il réussit une bonne passe on entend « bien joué Bandi » ou « bien vu Bandi », il se félicite tout seul, ça surprend au début mais on s’y habitue. Puis, il n’y a pas à dire, il a encore des cannes même s’il y a écrit vétéran sur sa licence, il n’a jamais couru aussi vite que quand il faut récupérer le ballon quand l’arbitre siffle un “péno” pour nous, et oui, il s’est désigné tireur de penalty...
6/ Ton meilleur souvenir sur le terrain ?
L’aventure en Gambardella à Lège en U18, on est allés jusqu’en 64ème de finale en sortant des équipes d’un niveau supérieur à chaque tour. Nous sommes éliminés par les Girondins (0-2) qui gagnent la compétition cette année-là avec en face des joueurs comme Prior, Pellenard et Laborde que j’avais eu au marquage tout le match, un physique de déménageur mais très à l’aise avec le ballon, 90 min c’est long. Bon maintenant j’enchéris sur lui à Mon Petit Gazon, pas sûr qu’il fasse de même avec moi !
7/ Le pire ?...
Du classique, la rupture du ligament croisé à 18 ans, première blessure, première opération, presque un an d’arrêt mais ça fait partie de la vie du footballeur, j’ai eu la chance d’être bien accompagné à ce moment-là ! 
8/ Est-ce que le groupe "Passion Buvette" sera bientôt coté en bourse ?
Si on n’a pas cramé tout le chiffre d’affaires à Long Island peut être bien oui ! Non plus sérieusement, le but est que ça reste une petite affaire gérée entre potes, avec Hugues Boudard et Guy (Stéphane Lafaye). A la base, l’objectif était de présenter les bars du coin sur Instagram, puis, on a développé une marque de tee shirts et casquettes, du coup on est fiers de vous équiper pour vos excursions à la buvette, n’hésitez pas à aller faire un tour sur notre site www.​pas​sion​buve​tte.​fr et réseaux sociaux ! C’est quand même parti d’une journée qui a débuté au marché d’Andernos puis au restaurant où on a pris plus de digestifs que de plats et où on a fini par se faire virer du PMU à 17h car trop bruyants ! La naissance d’une Start-up jeune mais dynamique !
9/ Une anecdote marquante de Vestiaire ? 
Il y a quelques années, avec Lège, pendant un déplacement à l’extérieur on a du manger à la “cafét”, avec le classique crudités, poulet pâtes, yaourt et fruit. Sauf que là, ils avaient mis de la mayonnaise à disposition avec le poulet. Le coach Fred Rodrigues s’en est aperçu au milieu du repas et du coup certains en avaient déjà profité. Quand il a vu ça il était fou, le “cuisto” a passé un sale quart d’heure et les joueurs aussi ! On était à deux doigts de jouer à 7 avec les mangeurs de mayo en tribune ! Autant dire qu’à chaque déplacement ensuite, les assiettes étaient scrutées avant qu’on mange !
10/ Quel serait ton "onze" type de joueurs avec qui tu as joué ? 
Nico Legrand dans les buts, puis, remplacé à la mi-temps par Loubik, deux gardiens qui ont, je pense, pour idole “Igor Pregoun”, célèbre gardien des Collègues (superbe film), performant uniquement après une bonne dizaine de Ricard. Latéral gauche, Jonathan Pinto (Romain si tu me lis c’est son meilleur poste). Une défense complétée par Bandi, Alexis Antunes (je le sens bien descendre d’un cran dans quelques années, pour adopter le jeu de Kastendeuch) et Jordan Mig-Mig. Au milieu, Kevin Goncalves, Thibaut Lesueur, Thomas Roy et Gary, là on fout clairement ceux qui ont plus de 12 de VMA ! Et les deux attaquants de pointe : Hugues et Stéphane, on ne va pas marquer beaucoup de buts mais on risque de bien rigoler. J’aurais bien rajouter mon ami Luca Sardinha mais il est blessé... Avec cette équipe on peut jouer un peu au foot et aussi voyager en toute sérénité, bon surtout à Lloret Del Mar mais ça compte quand même.
11/ Ton bon plan sur le Nord-Bassin ?
On va faire ça sous la forme d’un week-end type, le samedi midi direction le marché d’Andernos, tapas et petit apéritif, pour le repas direction le Café de la Place juste à côté, toujours aussi bon, impossible d’être déçu ! Après une petite balade digestive dans Andernos puis une sieste, direction l’incontournable Orge et Houblon, normalement Maxime Stern vous souhaitera une “bonne dégust” ! On finit avec une pizza de chez V.I.Pizz' devant le multiplex de Ligue 1, le rdv immanquable pour “Antu”.
Le dimanche midi direction le marché du Ferret, Le Bistrot de Peyo avant d’aller au stade pour voir les matchs des 2 équipes seniors et des U19 en espérant 3 victoires pour partager une bière tous ensemble à la fin de la journée ! 
12 / Le mot de la fin ?
Merci à tous ceux qui œuvrent pour le bon fonctionnement du club (éducateurs, bénévoles et dirigeants) en faisant d’Andernos Sport FC une grande famille ! De notre côté on va tout faire pour que les bons résultats du groupe senior continuent !
Ah si, dernière requête : l’ensemble de l’équipe rêverait que toutes les douches fonctionnent dans le vestiaire, Guillaume Capit est prêt à intervenir en plus (quand il aura fini de bosser chez Flo Dupont...)
C.G.